Maghe Sankranti

 

Maghe Sankranti est le début du mois sacré de Magh, habituellement la mi janvier. Il matérialise la fin du mois de Poush, le mois des mauvais présages, lorsque toutes les cérémonies religieuses sont interdites. Même s’il est considéré comme le jour le plus froid de l’année, il marque l’annonce des moments plus chauds et des jours meilleurs pour la santé et la chance.

Organisation :

Les Tharus se subdivisent en plusieurs sous-groupes ou clans : les Dangoura Tharus, les Kathariya Tharus, les Rana Tharus entre autres. Chaque clan a ses particularités culturelles. Les langues parlées par ces groupes sont influencées par les langues majoritairement parlées dans les régions qu’ils habitent, principalement l’awadhi, le bojpouri et le maithili. Leur religion est qualifiée de tribale de type animiste. Ils croient aux esprits de la nature, honorent de multiples divinités et vouent un culte aux ancêtres. Certains groupes se sont hindouisés. D’autres pratiqueraient encore le sacrifice rituel de petits animaux et feraient appel à des chamans pour guérir la maladie. C’est un festival culturel, saisonnier et religieux.

 

Cette fête représente l’augmentation de la lumière du jour et est une célébration du solstice d’hiver à partir du moment où le soleil commence son voyage vers le nord. Ce jour marque aussi le début de la saison shishir (selon le calendrier Népali). La saison de shishir est la deuxième moitié de la saison d’hiver avec un temps plus doux.

Saraswati Puja

 

La Déesse Saraswati est la déesse de l’apprentissage, de la sagesse, de la connaissance, des beaux-arts, du raffinement, de la science et de la technologie…. Les personnes font le culte de la Déesse Saraswati afin d’atteindre l’illumination par la connaissance et de se débarrasser de la léthargie, de la lenteur et de l’ignorance.

 

Que faisons-nous pendant le Saraswati Puja au Népal ?

 

C’est un jour très important pour chaque enfant.
En effet les enfants sont invités au temple Saraswati et lisent et écrivent la première lettre de leur vie. C’est le commencement de leur vie éducative. Les murs des temples Swaraswati à travers le pays sont décorés par des lettres et des chiffres majoritairement issu de mains enfantines.

 

Traditionnellement le jour de Saraswti Puja (appelé Shree Panchami) est le meilleur jour pour commencer à apprendre de nouvelles choses. Les élèves prennent soin de leurs livres, stylos, cahiers et autres instruments. Les musiciens eux prennent soin de leurs instruments. En une phrase, Shree Panchami est le jour où la source de la connaissance, l’art et l’éducation sont vénérés.

 

En ce jour il est aussi de bon augure pour les personnes de se marier, de démarrer de nouvelles affaires, d’emménager dans une nouvelle maison, en bref il est dans les mœurs de démarrer chaque nouvelle épisode d’une vie le jour de Shree Panchami.

Rato Machindra Nath Chariot

 

Ce festival est l’un des plus anciens, le plus long festival célébré à Patan et est célébré durant la période Avril-Mai. Le festival est célébré juste avant la saison de la mousson pour une bonne croissance des cultures agricoles. Au cours de la procession, l’image de Bunga Dyah est placée sur un char de hauteur d’environ 65 pieds de haut qui est tiré dans les stades à travers les rues de Patan pendant un mois.

Nous vous transmettons quelques photos de la fête du Chariot de Machendranath que nos amis ont pris dans un village au Sud de Patan avec leur petit récit.

« Voici la fanfare, vêtue de bleu; les cymbales sont joyeuses, les musiciens marchent au pas précédés par des danseurs en transe, portés par la foule.
Le char est magnifique, impressionnant, ses roues sont immenses, il est tiré par des dizaines d’hommes agrippés aux 2 énormes cordes, longues de plusieurs mètres. L’imposant char pompeusement décoré, avance par à coups.

Là devant, comme porté par la foule, je vois un homme tanguer sur sa proue où est accroché un magnifique masque en métal doré de BHAIRAV.
Debout en équilibre sur l’énorme tronc qui sert d’axe au chariot, l’homme dirige ses troupes en plein effort.
La foule hurle, les musiciens jouent, les oiseaux s’envolent et ……le silence.

Les roues se soulèvent, le char penche dangereusement vers la gauche, des hommes sautent du char, tirent sur des cordes qui pendent du mât, la foule qui encercle le char bouge vers la droite ; nous retenons tous notre souffle, il retombe sur ses quatre roues, le mât se balance un peu, des hommes grimpent dans les branches vers la cime, ouf le char se stabilise.»

Shiva Ratri

 

Au Népal, des dizaines de milliers d’hindous venant du monde entier participent à la fête de Shivaratri au temple de Pashupati Nath. Ce jour-là, des artistes de divers domaines tels que la musique classique et la danse performent toute la nuit. Shiva Ratri signifie littéralement « La nuit consacrée à Shiva ».
Maha Shivaratri est célébrée largement dans les temples de Shiva au Népal en particulier au temple de Pasupati Nath. Selon la tradition, les positions planétaires pendant cette nuit sont telles qu’il ya une recrudescence naturelle puissante d’énergie dans le système humain. Il est dit que rester éveillé et conscient pendant toute la nuit est bénéfique pour le bien être physique et le bien-être spirituel.

 

Le Népal est le pays du Seigneur Shiva, Seigneur de tous les Seigneurs, de ce fait il est possible de sentir partout sa présence. A partir des livres sacrés hindous, il a été établi que le Mont Kailash dans l’Himalaya est la demeure de Shiva ou de Mahadeva, comme il est aussi appelé. Shiva, le destructeur du Mal, fait partie des Dieux les plus priés et les plus vénérés dans la Religion hindou. Partout dans le monde, les hindous le connaissent au travers de divers noms et formes. Le pays possède des milliers de statues et de monuments qui glorifient son nom, le plus commun étant le Linga de Shiva ou phallus, qui le symbolise. Les hindous regardent ce Linga comme un symbole de la création, le commencement de toutes choses.

 

Shiva Ratri est la nuit du seigneur Shiva, durant laquelle il se créa lui-même par sa propre grâce divine. Et tous les hindous du monde célèbre ce jour avec beaucoup de zèle et d’enthousisme. Shiva Ratri signifie littéralement « La nuit consacrée à Shiva ». Cette fête propitiatoire tombe le quatorzième jour de la lune décroissante du mois de Falgun (Février / Mars). Le temple de Pashupatinath à Kathmandu, considéré par les Hindous comme l’un des pèlerinages les plus sacrés glorifiant Shiva, accueille ainsi plus de 100 000 dévots durant la fête de Shiva Ratri. Ces pèlerins viennent de loin ou d’à côté pour rendre hommage à Mahadeva à cette occasion.

 

Shiva Ratri est une fête religieuse très attendue par tous les Hindous. Pèlerins et Sadhus de tous le Sud-est asiatique vienne à Kathmandu quelques semaines avant la fête. En ce jour sacré les gens jeûnent toute la journée. A l’aube, les dévots prennent un bain sacré ou se trempent dans la rivière avant d’aller prier dans le temple.

 

L’un des aspects intéressant de Shiva Ratri est que ce jour, adeptes et non adeptes se laisser librement aller à fumer des substances hallucinogènes, comme de la marijuana ou du haschich ; c’est le seul jour de l’année où l’usage de ces substances est autorisé. De nombreuses personnes s’adonnent à cette pratique car ils croient que cela plait à Shiva et que lui-même aime ces substances. Ainsi la Marijuana est considérée comme un « prasad » (offrande), une nourriture sacrée bénie des Dieux. Alors on peut voir des touristes avides et des fidèles Népalais affluer autour du temple de Ram Janaki Mandir situé face au temple principal de Pashupatinath, sur la rive opposée de la Bagmati, et s’attarder autour des sadhus et des babas avec l’espoir d’obtenir un prasad.

 

Le Puran, l’un des nombreux textes sacrés hindous, dit que si l’on célèbre ce jour le Seigneur Shiva, tous les péchés sont oubliés. Donnant un exemple, le Puran cite un évènement qui s’est produit pour un chasseur de Bénarès il y a longtemps. Sans le savoir, cet homme avait célébré Shiva le jour de Shiva Ratri et tous ses péchés furent effacés.

 

Le jour de Shiva Ratri est rempli de dévots. Parmi les fidèles on ne distingue pas entre pauvres et riches, on les traite de la même façon comme le Seigneur Shiva traite les hommes avec égalité. Même le Roi du Népal et la famille royale rendent hommage à Pashupatinath tout le long de la journée, avec les milliers de personnes rassemblées à cette occasion. Shiva Ratri démontre la dévotion et la confiance que les Népalais manifestent envers la religion hindoue.

Buddha Jayanti

 

Le Buddha Jayanti : C’est l’anniversaire de la naissance du Siddhârta Gautam Bouddha. Il est né 543 avant JC à Lumbini Kapilvastu au Népal (नेपाल) pendant la pleine lune du mois de mai.
Pendant ce jour à Patan, à Bouddha-Nath et à Swayambu-Nath, on expose des Thangkhas et des mandalas rares, habituellement conservés à l’intérieur du monastère. On peut assister à des danses particulièrement colorées des lamas.

 

Le site de Lumbini, dans la plaine du Teraï, au sud du Népal, a vu naître le Bouddha en 623 av. J.-C., ainsi qu’en atteste l’inscription portée sur un pilier érigé par l’empereur Asoka de la dynastie Maurya en 249 av. J.-C. Lumbini est un lieu sacré de la plus haute importance pour l’une des grandes religions du monde et ses vestiges constituent un témoignage de la nature des centres de pèlerinage bouddhistes depuis une époque aussi ancienne que le IIIe siècle av. J.-C.

 

La zone archéologique protégée comprend le bassin Sakya, les restes de murs de refend en briques du temple de Maya Devi construits entre le IIIe siècle av. J.-C. et le siècle présent, et le pilier en grès d’Asoka portant des inscriptions pâli en écriture brahmi. Sur cette zone ont également été mis à jour les vestiges de viharas (monastères bouddhistes) datant du IIIe siècle av. J.-C. au Ve siècle et de stupas (tombeaux commémoratifs bouddhistes) datant du IIIe siècle av. J.-C. au XVe siècle. Le site est actuellement un centre de pèlerinage bouddhiste, organisé autour des vestiges archéologiques liés à la naissance du Buddha.

 

Lumbini est un site du patrimoine mondial d’UNESCO.

Dhai Chiura Khane

 

Ashar 15, également connu comme festival de ropain ou dahi-Chiura khane din (le riz battu avec du yaourt) est célébré principalement par les agriculteurs au Népal.

Ropain signifie plantation de riz en népalais. La journée est très importante pour les agriculteurs qui plantent de nouvelles plantations de cultures de riz dans leurs rizières. A cette occasion ils s’amusent dans les rizières et mangent le riz battu avec du yaourt.

Asare bhaka ou Asare jhyaure geet est le fameux air folklorique qui est chanté dans les rizières. La journée est marquée, même dans les villes urbaines, en prenant le riz battu avec du yaourt.

Guru Purnima

 

Au Népal, Guru Purnima est un festival dédié aux maîtres spirituels et académiques. Ce festival est traditionnellement célébré par les népalais, pour rendre hommage à leurs enseignants et pour leur exprimer leur gratitude. Le festival est célébré le jour de la pleine lune ( Purnima ) au cours du mois de Ashadha, Shaban (Juin-Juillet). Ce jour marque le premier pic du cycle lunaire après le pic du cycle solaire.